La transformation du blé dur


L’organisation de la transformation du blé dur en France

……………………………………………………………………………..

600 000 tonnes par an transformées par l’industrie française

Les industries de transformation (5 semouleries, 7 usines de fabrication de pâtes alimentaires, 4 de couscous et 2 de grains de blé dur précuits) mettent en œuvre environ
600 000 t/an. Le restant de la récolte est exporté principalement vers les pays de l’UE et les pays du sud de la Méditerranée.

Carte des zones de transformation du blé dur en France.
©ARVALIS – Institut du Végétal

Destiné à l’alimentation humaine, le blé dur est transformé principalement en pâtes et en couscous. Pour répondre aux attentes des consommateurs, plusieurs critères de qualité ont été définis et mis en place par les utilisateurs. Ces exigences sont à l’origine d’une filière fortement structurée de la production agricole à la transformation, au sein de laquelle toutes les parties prenantes visent une production hautement qualitative, recherchant notamment des teneurs en protéines élevées.